Faut-il inviter  « large » et accepter toutes les demandes d’invitation reçues ?

Vous voulez développer votre réseau ? Cela ne sert à rien d’avoir un « grand réseau » disparate. N’acceptez pas n’importe qui. Si vous lancez des invitations en dehors de gens que vous connaissez déjà, il faut bien sûr cibler votre développement de réseau (profil de poste, secteur d’activité, taille d’entreprise) en concordance avec votre cible commerciale. Et ne pas accepter n’importe quelle demande.

Plus votre réseau sera homogène, et plus LInkedin facilitera votre mise en relation avec des contacts ayant le même profil, et plus votre profil sera proposé spontanément à des contacts dans votre cible : quand ils verront que vous avez 25 connections communes, ils vous inviteront spontanément.

Mais il faut que votre invitation soit crédible donc que vous invitiez des contacts dans votre univers ou un univers légèrement inférieur. Un DG peut inviter un Directeur dans l’entreprise cible mais pas un chef de projet junior. De même, le vendeur pourra inviter un responsable ou un Directeur de la cible mais pas son PDG.

Les taux d’acceptation des invitations dépendent du respect de cette règle. Ce qui incite souvent à développer un réseau à partir de deux profils différents, avec des responsabilités différentes, pour augmenter les chances de pénétrer l’entreprise cible. 

Les jeunes cadres acceptent facilement les invitations, les CEO acceptent facilement les invitations de leurs pairs, mais entre les deux, il vaut mieux que l’invitant soit plus gradé que l’invité….